Jeudi Veggie, EVA

Participez et économisez du CO2

Selon la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture,  l’élevage serait responsable de 18 % des émissions totales de gaz à effet de serre dans le monde.  Dès lors, la production de viande devient l’un des plus importants facteurs du réchauffement de la planète. Pourtant, les flamands continuent de consommer de la viande en quantité déraisonnable. Dans la lignée de notre combat contre le changement climatique, il importe donc que nous modérions notre consommation de viande en Flandre. 

Dans le tableau ci-dessous, vous découvrirez les économies en termes d’émissions de gaz à effet de serre nous pouvons réaliser en Flandre rien qu’en mangeant végétarien un ou plusieurs jours par semaine.  
Ces chiffres se basent sur des données vérifiées du gouvernement flamand et de la recherche scientifique. Ainsi, il ressort que 7,2 millions de tonnes de gaz à effet de serre sont rejetées chaque année en Flandre par l’élevage, soit près de 1,2 tonne par personne. En mangeant de temps en temps végétarien, vous économisez donc une grande quantité d’émissions de gaz à effet de serre. Ce tableau compare également ces économies d’émissions à celles réalisées par d’autres actions respectueuses de l’environnement, telles que diminuer le recours à la voiture ou utiliser des ampoules économiques. 

Vous trouverez des informations plus détaillées sur ces chiffres sur  www.vegetarisme.be/besparingsbereking.

Savez-vous que...

* Rachendra Pachauri, président du Programme International des Nations Unies pour le Changement Climatique et prix Nobel de la paix, a épargné quelque 12 tonnes de CO2 en étant végétarien depuis 10 ans. Cela représente autant que s’il avait fait 2 fois le tour du monde en vélo plutôt qu’en voiture.  
* une vache émet, tout au long de sa vie, quelque 6,5 tonnes de CO2. Autant qu’une Ford Fiesta utilisée de façon normale. 
* un végétarien en 4x4 est plus respectueux de l’environnement qu’un omnivore en Toyota Prius. 
* la production d’un steak produit autant d’émissions de gaz à effet de serre qu’un voyage de 45 km en voiture (7kg).  

La campagne Jeudi Veggie d’EVA constitue une chouette façon de commencer à manger moins de viande. Par ce biais, EVA souhaite encourager tout un chacun à faire du jeudi un jour végétarien. 
Bien manger et être bien dans son corps sur une planète en bonne santé. 

Un jour sans viande par semaine revient à épargner 1 million de tonnes de gaz à effet de serre. C’est à dire …
Une économie de 170 kg de CO2 par personne soit :

* autant que si tout le monde roulait 1 100 km à vélo pendant un an plutôt qu’en voiture (1 mégatonne)
* plus que si chacun baissait la température de la maison d’un degré en hiver et bannissait l’airco en été (0,8 mégatonne) 
* autant que si nous retirions 500 000 voitures de la route (1,2 mégatonne) 
* presque le double que si nous remplacions toutes les ampoules de notre maison par des ampoules économiques (0,6 mégatonne) 
* autant que si nous n’utilisions ni séchoir, ni machine à laver, ni surgélateur, ni aspirateur, ni matériel hifi ni télévision durant une année entière (1,0 mégatonne) 
* autant que la quantité qui serait émise si chaque Flamand laissait brûler une lampe pendant toute une année, 24h sur 24 et 7 jours sur 7 (1,1 mégatonne)
* plus que ce que nous aurons épargné après la mise en œuvre de toutes les mesures pour le secteur agricole du programme de politique climatique flamand (1 mégatonne) 
* Presque la moitié (1,3 mégatonne) des économies que la Flandre doit encore réaliser pour atteindre les objectifs de Kyoto. 

Deux jours sans viande par semaine reviennent à épargner 2,1 millions de tonnes de gaz à effet de serre. Soit… 

* autant que si tout le monde roulait 2 200 km à vélo pendant un an plutôt qu’en voiture (ce qui correspond à la distance Belgique-Turquie) (2 mégatonnes)
* ... presque autant que si, dans chaque habitation, nous remplacions tout le vitrage simple par du double vitrage et tous les toits par des toits parfaitement isolés (2,4 mégatonnes) 

Trois jours sans viande par semaine reviennent à épargner 3,1 millions de tonnes de gaz à effet de serre. Soit… 
*autant que si nous partions tous à pieds en citytrip à Barcelone plutôt qu’en avions (aller et retour) (2,9 mégatonnes) 

Quatre jours sans viande par semaine reviennent à épargner 4,1 millions de tonnes de gaz à effet de serre. Soit… 
* autant que si nous partions tous en vacances en Tunisie à la nage plutôt qu’en avion (aller et retour) (4,2 mégatonnes) 
* plus que ce que nous épargnerons en adoptant toutes les mesures pour la mobilité du programme de politique climatique flamand (3,9 mégatonnes)

Cinq jours sans viande par semaine reviennent à épargner 5,1 millions de tonnes de gaz à effet de serre. Soit… 

* autant que si tout le monde faisait cette année 5 500 km à vélo plutôt qu’en voiture (5,1 mégatonnes) 
 
Six jours sans viande par semaine reviennent à épargner 6,2 millions de tonnes de gaz à effet de serre. Soit… 

* autant que si nous partions tous à pied à Moscou plutôt qu’en avion (aller et retour) (6,0 mégatonnes)
* presque autant que si nous retirions 3 millions de voitures de la route ... (6,9 mégatonnes)
* plus que les émissions totales dues à l’utilisation de l’électricité de chaque foyer en Flandre (6,0 mégatonnes)
* la moitié (6,2 mégatonnes) des émissions dues au chauffage de tous les ménages de Flandre

Sept jours sans viande par semaine reviennent à épargner 7,2 millions de tonnes de gaz à effet de serre. Soit… 
* une économie de plus d’une tonne de CO2 par personne... 
* autant que si tout le monde faisait 7 700 km à vélo plutôt qu’en voiture cette année (7,2 mégatonnes) 
* presque autant que les émissions totales du secteur des transport de personnes en Flandre (9 mégatonnes)
* presque autant que si nous vivions tous dans une maison passive (8,4 mégatonnes) 
* presque la moitié de ce que nous aurons épargné en adoptant toutes les mesures du programme de politique climatique flamand (9 mégatonnes) 

Tous les détails et les infos sur ces chiffres se trouvent sur www.vegetarisme.be/besparingsberekening (en NL).