Jeudi Veggie, EVA

À propos du Jeudi Veggie

Le Jeudi Veggie est une campagne de l’asbl EVA réalisé avec le soutien de la Ministre Bruxelloise de l’Environnement et Bruxelles Environnement ayant pour but de développer l’idée d’un jeudi végétarien auprès des consommateurs (et des divers secteurs), et de les encourager à manger végétarien (au moins) une fois par semaine. De cette manière, le consommateur apprend à connaître les produits végétariens, ainsi que les avantages d’une alimentation végétarienne, et peut voir ses habitudes alimentaires évoluer vers une alimentation plus saine, telle que recommandée par le gouvernement. En outre, le consommateur est informé de l’impact de son alimentation sur son empreinte écologique et les émissions de gaz à effet de serre, et dès lors apprendre à le limiter.

La campagne s’adresse à 3 publics cibles, chacun avec une approche distincte : le consommateur particulier non végétarien, les professionnels de l’horeca et de la restauration, et enfin les consommateurs végétariens. L’implication de ces deux derniers groupes cibles a un effet multiplicateur potentiellement plus important sur les résultats.
 
Le but du Jeudi Veggie
Le Jeudi Veggie veut rendre l’alimentation végétarienne plus accessible et abordable au plus de consommateurs possible, et ainsi :
  • développer la confiance du consommateur à l’égard des produits végétariens
  • développer la confiance du consommateur par rapport aux avantages d’une moindre consommation de viande
  • rendre, à terme, les habitudes alimentaires des consommateurs plus conformes au régime recommandé
  • développer la confiance des professionnels de l’horeca et de la restauration à l’égard de l’alimentation végétarienne, et les encourager à proposer systématiquement des alternatives végétariennes dans leur menu,  dans un premier temps le jeudi.
 
Les publics cibles
  • Le consommateur non végétarien
Une grande partie de la population consomme régulièrement des produits végétariens. Nous ne visons pas ici les végétariens ou les carnivores purs et durs, mais bien la tranche moyenne de la population, ouverte à une alimentation plus saine. Selon une enquête réalisée par De Standaard (en mai 2007), un tiers de leur lectorat ne verrait aucun inconvénient à manger végétarien deux fois par semaine. Parmi les 3 300 participants à l’enquête, 42,5 % ont répondu oui à cette autre question du sondage : La viande étant néfaste pour l’environnement, Groen! souhaite encourager les gens à faire du jeudi un jour végétarien. Seriez-vous prêt à manger végétarien tous les jeudis ?
 
  • Les professionnels de l’horeca et de la restauration
Dans un premier temps, notre intérêt se porte sur la restauration collective. Les chefs cuisiniers, les gérants, etc. sont encouragés à proposer davantage de plats végétariens et reçoivent, à cet effet, les informations adéquates.

  • Le consommateur végétarien
Le consommateur végétarien (ou principalement végétarien) n’est bien entendu pas concerné par l’idée de manger végétarien le jeudi. Il reçoit donc un autre message : organiser lui-même un jour végétarien. Cela peut aller de l’organisation d’un repas végétarien pour quelques amis (de préférence un jeudi), à l’organisation d’une journée végétarienne sur le lieu de travail pour une centaine de personnes, avec le soutien d’EVA et d’un traiteur local (qui peut être soutenu par EVA).